jeudi 6 septembre 2007

Posons-nous les bonnes questions.

La fuite de quelques ahuris justifie-t-elle le coltinage des sections de plans ? (j'ai eu une journée fatiguante, vous supporterez donc qu'aujourd'hui j'écrive comme une handicapée de la syntaxe. ) As-tu vraiment envie de te retrouver avec tous les cracks en maths pour te sentir très naze ? La génétique ne vaut-elle pas le coup de rater le PPCM et les similitudes ? Six heures hebdomadaires avec Mme Prof-de-Maths-Génialissime ne sont-elles pas suffisantes ? (Que fous-tu en S ?) Huit semaines de "variations climatiques depuis 700000 ans" justifient-elles un suicide ? Qui déçois-tu en allant en maths ? En restant en bio ? Monsieur M. n'est-il pas mignon ? N'est-il pas terriblement cool (une fois qu'on s'est coltiné sa douce épouse pendant deux ans) ? Peux-tu encore repiquer en L/ES ? Aimes-tu les mathématiques ? L'analyse de la tourbe te passionne-t-elle vraiment ? Que te restera-t-il du théorème de Fermat d'ici deux semaines ? Du "delta-o-dix-huit" ? Si tu n'arrives pas à faire un choix aussi peu important, comment peux-tu être à peu près rassurée pour ce qu'ils appellent ton orientation post-bac ?

Posté par LauraM à 18:05 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Posons-nous les bonnes questions.

    Au risque de paraitre lourd...

    ... ben essaie d'abord de trouver ce que tu veux faire après le bac, cela te donnera un objectif et te motivera pour ingurgiter tous ces trucs dont l'utilité ne parait pas évidente de prime abord...

    Je ne dis pas que ce sera simple, mais comme de toute façon tu seras obligé de te poser la question dans quelques mois...

    Je ne sais pas si cela t'aidera, mais nous sommes tous passés par là, par ces périodes de doutes qui assaillent d'ailleurs des milliers d'autres lycéens au même moment que toi, et nous en sommes sortis sans trop de dommages pour une simple et bonne raison : tout le monde a droit de faire des erreurs ou juste de changer d'avis, c'est humain, et cela reste la meilleure forme d'apprentissage possible.

    Courage !

    Posté par lemachinchose, dimanche 9 septembre 2007 à 21:27 | | Répondre
Nouveau commentaire