mercredi 12 décembre 2007

You know that I'm no good

J'ai envie de crier "stop", et que tout s'arrête effectivement, le temps que je remette toutes mes pensées en place. Et ma vie aussi.
En l'espace d'un trimestre, j'ai "réussi" à réduire mes relations à trois personnes, famille exclue (sinon ça ferait sept, bouledogue compris), à faire passer mon temps moyen de travail du simple au quintuple, à peu près, à aller à la piscine presque régulièrement pour me donner l'impression que je me bouge, et à remonter ma moyenne générale pour être sûre que je ne foute rien au prochain trimestre (non, je suis pessimiste, c'est merveilleux en fait).
Je ne sais quelles excuses fournir aux personnes que j'ai "oubliées" ; je ne pense pas en avoir. Je ne suis pas sûre d'être capable de m'améliorer réellement. J'aimerais essayer...
C'est très difficile de garder un contact constant avec toutes les personnes avec qui on aimerait le faire, je trouve. Je n'ai pas choisi qui je pouvais négliger, et de qui je devais rester proche.
Chaque nouvelle année scolaire est l'occasion de se dire "allez, cette fois-ci, je travaille, je fais ci, et j'améliore ça. " Cette année, je me suis dit qu'il fallait que je travaille régulièrement (raté), que je ne me mette aucun prof à dos (presque réussi), que je m'accroche en sport (en fait, pour ce que ça change... ), que j'arrête mes bêtises avec les garçons (enfin que je m'accroche au bon graçon), que j'améliore mon attitude face aux notes (raté, pire que raté), et voilà. Et puis que j'essaye d'être heureuse, tant qu'à faire.
Focalisée là-dessus, j'ai essayé d'organiser le reste en conséquence, et le moins qu'on puisse dire est que ça n'a pas été une réussite totale.

Alors voilà. Non, je ne vous ai pas oubliés, non, vous n'avez pas cessé de compter pour moi, non, je n'ai pas sciemment décidé de vous rayer de la liste des gens fréquentables. Vous pourriez me répondre que j'ai l'air de continuer à vivre sans vous, de ne pas avoir tant que ça besoin de vous, ou je ne sais quoi du genre. Je ne sais quoi vous répondre, à part que cet article n'est pas un appel au secours, ni un moyen de me donner bonne conscience et de vous acculer à m'excuser. J'aimerais juste que vous ne pensiez pas que mon absence puisse vous être due, ni qu'elle me convienne. Il ne tient qu'à moi de réagir, et de faire changer les choses, certes. Mais il me semble que j'en suis arrivée à un point où je ne peux pas décemment revenir la bouche en coeur vous demander des nouvelles, et faire comme si de rien n'était.

Sur ce...

Posté par LauraM à 13:21 - Commentaires [5] - Permalien [#]


Commentaires sur You know that I'm no good

    .....

    Posté par Florian, vendredi 14 décembre 2007 à 21:02 | | Répondre
  • ..

    eh be ma p'tite Laura je savais que tu bossais mais à ce point...tu veux faire astronaute plus tard???
    bisous
    tchaô mademoiselle en esperant te revoir un jour qd mm

    Posté par Benoit, dimanche 16 décembre 2007 à 20:35 | | Répondre
  • Thanks, guys !...

    Posté par Laura, dimanche 16 décembre 2007 à 21:36 | | Répondre
  • Just one thing to say....

    ...so true !
    Je comprends tout ça Laurinette, je suis à peu près dans le même cas... je me sens coupable, mais coupable... mais en même temps je n'arrive pas à faire autrement. Pardon aux gens qui doivent croire que je les ai oubliés. Alors que, non. Je pense souvent à tous les gens que j'aimerais voir plus souvent, et avec qui j'aimerais garder un peu plus le contact. Seulement je ne peux pas faire plus que d'y penser. Je suis coincée là, et "je fais ce que je peux"... (ça devient ma phrase fétiche ça, mais je trouve ça tellement vrai. Pardon Maman, tu voudrais que j'aie plus de 10.4 en maths, mais je fais ce que je peux, je fais VRAIMENT ce que je peux. Pardon monsieur Zu, j'aimerais bien qu'on aie un peu le temps de se voir. Mais JE FAIS CE QUE JE PEUX. bouhouhou...)
    Rendez-moi ma vie...
    Viel Glück, only four days to go ! (en espérant que les vacances me soient d'un quelconque secours...)
    Bon courage. Sache que je compatis... et que je culpabilise de te donner rarement des nouvelles, moi aussi.

    Posté par Elise, lundi 17 décembre 2007 à 23:31 | | Répondre
  • Courage!!!

    Hey cousine!!!
    Allez courage!!!Heureusement que tu donnes des nouvelles via ton blog finalement...En même temps, quand tu passes des concours, tu vois plus personne non plus, tu ne donnes plus de nouvelles non plus...Le bac n'est que le début d'une longue liste de préparation.Faut relativiser, se prendre moins la tête et essayer quand même d'avoir une vie sociale...Je sais c'est plus faciel à dire qu'à faire mais essaye, tu seras plus productive
    Bises.

    Posté par LucieM, mardi 18 décembre 2007 à 06:36 | | Répondre
Nouveau commentaire